Endométriose traitements naturels
Santé

Endométriose : solutions naturelles pour gérer la douleur.

L’endométriose est une maladie dont on parle depuis peu. Elle touche environ 10% des femmes et met en moyenne 7 ans à être diagnostiquée. Les femmes souffrent en silence en se disant que c’est “normal” d’avoir mal tous les mois pendant leurs règles.

Pour ces femmes, la muqueuse utérine, appelée endomètre, se développe en dehors de l’utérus. Cela crée une inflammation et de fortes douleurs pendant la période des règles.

L’endométriose est une pathologie diagnostiquée par le gynécologue ou le médecin traitant, via un entretien avec la patiente et des examens d’imagerie médicale notamment. Des traitements médicamenteux peuvent vous être proposés, visant à atténuer les douleurs (anti-inflammatoires) ou à diminuer l’excès d’oestrogène (traitements progestatifs). La chirurgie peut être pratiquée lors d’endométriose sévère.

Il existe des solutions naturelles qui peuvent être intéressantes pour atténuer les symptômes de l’endométriose. Les règles hygièno-diététiques en font partie : il faut éviter au maximum les aliments acidifiants, qui sont pro-inflammatoires (favorisant une inflammation de l’endomètre).

Règles hygièno-diététiques

Il est important de se souvenir que la santé commence dès l’assiette ! Certains aliments sont à éviter lors de pathologies inflammatoires, on les appelle aliments pro-inflammatoires : ce sont des aliments acidifiants comme les sucres raffinés, les produits transformés, les produits laitiers, les viandes…

Le tableau ci-dessous peut vous apporter une aide afin d’identifier les aliments à éviter et ceux à favoriser au quotidien. L’objectif étant de penser à la balance acido-basique tous les jours sans forcément proscrire les aliments fortement acidifiants s’ils vous font plaisir. Par exemple, lorsque vous mangez des pâtes, pensez à y associer des légumes ou des graines germées.

Pratiquer un sport régulièrement ou des activités relaxantes comme le yoga, le pilates ou la méditation permet aussi de diminuer les douleurs liées à l’endométriose.

L’ostéopathie peut aussi être indiquée afin de rétablir un équilibre postural et d’éviter les adhérences au niveau des tissus et des viscères pour finalement réduire les douleurs.

Applications locales

Lors des crises, vous pouvez appliquer sur la région douloureuse une bouillotte d’eau chaude. La chaleur permet de détendre les muscles et d’atténuer les spasmes grâce à un effet vasodilatateur.

Concernant les huiles essentielles (HE), j’en conseille en général 2 qui sont particulièrement efficaces en massage :

  • L’HE de Camomille romaine, excellente pour ses bienfaits antispasmodiques (atténue les spasmes de l’utérus), anti-inflammatoires et antalgiques (anti-douleurs). Vous pouvez l’utiliser en massage sur la région douloureuse diluée dans une huile végétale.

Recette: 3 gouttes d’HE de camomille romaine diluées dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce, en massage 2 à 3 fois par jour.

  • L’HE de Lavande vraie, moins onéreuse que la camomille, a des vertus anti-inflammatoires et anti-spasmodiques. On l’utilise en massage diluée dans de l’huile végétale, 2 à 3 fois par jour.

Recette : 3 gouttes d’HE de Lavande vraie diluées dans une cuillère à soupe d’huile d’amande douce, en massage 2 à 3 fois par jour.

Compléments alimentaires naturels

Je conseille aussi certains compléments alimentaires naturels, qui vous permettrons de réguler les cycles et atténuer les douleurs de l’endométriose.

Bourgeons de framboisier

Les bourgeons de framboisier sont connus pour réguler le cycle féminin. Je les conseille dans l’endométriose pour atténuer les symptômes et équilibrer les hormones (dans le cadre de l’endométriose, les oestrogènes sont en trop grande quantité ce qui favorise les lésions et donc les douleurs).

Bourgeons de Framboisier Herbalgem

Posologie :

  • En cure d’attaque : 5 à 15 gouttes par jour, 3 semaines par mois (en dehors des règles) pendant 3 mois maximum.
  • En entretien : 5 à 15 gouttes, la semaine qui précède les règles.

On commence à 5 gouttes puis on augmente jusqu’à 15 gouttes si besoin. Les gouttes sont à prendre directement sous la langue ou mélangées dans un verre d’eau, en dehors des repas.

Le CBD issu du chanvre

Les cannabidoïdes, issus du chanvre, sont multiples et chacun à son mode d’action. Le CBD dont nous parlons ici est autorisé à la vente en France. Il n’est pas addictif, non toxique et commence à être connu pour ses vertus sur le stress et les douleurs (endométriose, cancer, polyarthrite rhumatoïde…). Il est différent du THC qui lui est interdit car il agit sur le cerveau en tant que psychotrope.

Dans l’endométriose, on utilise le CBD comme un anti-douleur naturel, vous pouvez donc le prendre au moment des crises. Il est important de choisir un CBD avec un dosage élevé : 20 à 25%. Son seul inconvénient est son coût qui reste assez élevé.

Eutra CBD dosé à 20%

Posologie :

  • Commencer par le dosage à 20%: 1 goutte 1 à 5 fois par jour sous la langue.
  • Si le dosage à 20% est insuffisant, vous pouvez prendre celui dosé à 25%: 1 goutte 1 à 4 fois par jour sous la langue.

Curcuma : anti-inflammatoire naturel

Le curcuma est une plante que l’on utilise pour soulager les inflammations. Dans le cas de l’endométriose, on sait que les tissus de l’endomètre subissent une inflammation à l’origine des douleurs. Le curcuma va donc aider à la soulager, ce qui diminuera les douleurs.

Posologie : 600mg par jour de curcuminoïdes.

Je vous conseille Ergycare du laboratoire Nutergia, très complet et qui contient aussi du poivre noir (= pipérine qui facilite l’assimilation du curcuma) et du N-acétyl-cystéine, un puissant antioxydant.

Omegas 3

Les omegas 3 sont une famille d’acide gras essentiels ayant des vertus anti-inflammatoires dont les plus importants sont les suivants : EPA, DHA et ALA. Essentiels car le corps ne sait pas les synthétiser, c’est pourquoi il faut penser à les intégrer à votre alimentation. On les retrouve dans les poissons gras, les huiles de colza, noix, lin par exemple. Dans le cadre de l’endométriose, vous pouvez en prendre en supplémentation tout au long de l’année.

Mes omegas 3 coups de coeur :

Compléments sous forme de complexes

Certains laboratoires commencent à développer des compléments alimentaires qui contiennent une synergie d’actifs pour soulager l’endométriose.

  • Feminabiane Endo’Calm du laboratoire Pileje : il contient des souches probiotiques pour soutenir la flore intestinale, de l’alchémille qui aide à décongestionner l’utérus et du palmitoyléthanolamide (PEA), qui est un cannabidoïde dont je vous ai parlé un peu plus haut, pour soulager les douleurs.
  • Ergyfemina du laboratoire Nutergia : il s’agit d’un complément alimentaire sous forme de solution, qui contient entre autres du gattilier, qui régule les hormones féminines en augmentant la synthèse de progestérone, de l’alchémille pour décongestionner l’utérus, du cumin et du thym pour leurs propriétés anti-spasmodiques. On trouve aussi dans ce complexe du magnésium pour réduire la fatigue.

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

Pour plus d’informations sur cette pathologie, vous pouvez vous rendre sur le site d’EndoFrance, la première association de lutte contre l’endométriose.

A bientôt sur le Blog ou ailleurs 😉

Camille

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.