Beauté

Zoom sur l’Huile essentielle d’Hélichryse italienne !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une huile essentielle dont je me sers très régulièrement, l’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum). Elle a des propriétés quasi miraculeuses (je m’enflamme ^^) sur les rougeurs, les oedèmes, les bleus et les rides…

Huile essentielle Hélichryse

Cette huile essentielle peut être appliquée pure ou diluée sur la peau. Elle est anti-oedèmateuse, anti-coagulante,  drainante, anti-inflammatoire et elle protège les petits vaisseaux sanguins (ou capillaires).

Quatre exemples d’applications de l’huile essentielle d’Hélichryse :

Sur les jambes en massage pour diminuer les varicosités (des petits vaisseaux qui ont éclaté) et drainer en cas de sensation de jambes lourdes. 

Diluer 2 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse italienne dans de l’huile végétale de Calophylle, une fois par jour.

Je l’applique régulièrement avant l’été et elle permet de réellement réduire les petites varicosités sur mes jambes.

Si vous souffrez aussi de jambes lourdes, rendez-vous sur mon article –> Mes astuces pour des jambes légères !

Un coup, un bleu, une bosse? Appliquer 2 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse pure sur la peau en léger massage, même chez l’enfant de plus d’1 an.

A répéter si besoin pendant 2 à 3 jours.

L’huile essentielle va donc permettre de drainer l’oedème et de fluidifier le sang pour faire disparaître le bleu très rapidement.

Sur le visage pour une action anti-rides, diluer 2 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse dans de l’huile végétale de Rose musquée ou d’Argan et appliquer tous les jours.

Des rougeurs, de la couperose? Diluer tous les jours une goutte d’HE d’Hélichryse dans votre soin (anti rougeurs de préférence) et vous verrez vos rougeurs s’atténuer au fil du temps :).

Et voilà pour ce petit tour rapide qui je l’espère vous aura donné envie de mieux la connaître ;).

Contre indication à l’utilisation de cette huile essentielle : si vous souffrez de trouble de la coagulation ou que vous suivez un traitement anti-coagulant, chez la femme enceinte ou qui allaite, chez l’enfant de moins d’1 an.

A bientôt pour de nouveaux petits remèdes !

Camille

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *